Les poissons osseux

Les poissons osseux sont les plus familiers des vertébrés marins.

Leurs branchies sont constituées de lamelles attachées à des éléments osseux (arc branchial) et sont cachées par un opercule. La ponte est souvent pélagique (pleine eau), mais parfois benthique (sur le fond).

Si on trouve des individus des 2 sexes dans la plupart des espèces, les inversions sexuelles ne sont pas rares : le poisson est d’abord femelle et devient mâle. Ou au contraire naît mâle et devient femelle.
Certaines espèces sont totalement hermaphrodites.

La fécondation s’effectue le plus souvent dans l’eau par le sperme des mâles.

Les écailles grandissent par accroissement concentrique

schema-osseux

1- narines
2 / 3- pores sensoriels
4- opercule branchial

Nageoires
c- caudale
d- dorsale
v- Ventrale
p- pelvienne
a- anale

D- Les écailles grandissent par accroissement concentrique

  • la nageoire caudale, plus souvent appelée la queue du poisson. Cette nageoire de forme symétrique procure toute la force motrice au poisson pour se déplacer à grande vitesse.
  • les nageoires pectorales se présentent par paires de part et d’autre du corps du poisson. Elles servent principalement pour manoeuvrer.
  • les nageoires pelviennes ou nageoires ventrales se présentent également par paires au niveau de la partie ventrale du corps du poisson.
  • les nageoires dorsales dont le nombre peut varier de une à deux nageoires selon les poissons sont situées quant à elles dans l’axe sur la face dorsale du corps du poisson. Elles permettent aux poissons de se stabiliser dans l’eau.
  • la nageoire anale est située sur la face ventrale du corps du poisson juste derrière l’anus. A l’opposé des nageoires dorsales, elle joue un rôle similaire.
Publicités