La vie cachée

Les écosystèmes

Sous les pierres

La face supérieure des pierre reçoit la lumière, ce qui permet à une multitude d’algues de s’y développer. La face supérieure des pierres est donc le domaine presque exclusif des végétaux.
La face inférieure toujours plongée dans l’obscurité interdit aux plantes de s’y maintenir en vie.
Les organismes les plus spectaculaires vivant sous les pierrres sont les ophiures, animaux apparentés aux étoiles de mer et munis de 5 bras filiformes très fragiles. Ces animaux craignent la lumière et sont très mobiles. Les bras très cassants ont un extraordinaire pouvoir régénérateur.
Le dessous des pierres est aussi le domaine de toutes sortes de vers plats ou annélides (anneaux). Certains peuvent se déplacer. D’autres vivent dans leur tube calcaire, construit par eux mêmes.
Enfin on trouve sous les pierres des mollusques qui viennent s’y nourrir (chitons et huitres perlières minuscules)

Dans le sable

Ici comme ailleurs une pluie incessante de plancton mort et vivant tourbillonne vers le fond. Et le plancton, c’est de la nourriture.

Les filtreurs

De nombreux animaux se cachent dans le sable, mais souvent une partie du corps émerge pour capturer la nourriture qui vient d’en haut. L’une des formes les plus spectaculaires de ces organismes filtreurs sont les vers tubicoles, dont les panaches sont des filtres très efficaces pour retenir les petites particules qui tombent dessus.
les filtreursIl existe une multitude d’autres filtreurs, essentiellement des mollusques. Mais la plupart restent invisibles, car enfouis.
Contrairement à ces mollusques, la nacre vit à la surface du sable, ses 2 valves triangulaires dressées vers la surface pour filtrer le plancton. Elle est ancrée au fond par la pointe de sa coquille.
Sur les fonds de sables, on rencontre aussi des anémones de mer en forme de grands disques grisâtres qui hébergent crevettes et petits crabes.
anguilles-de-sable
Enfin, les planctonivores les plus surprenants sont les anguilles de sable qui passent leur vie dans des trous qu’ils ont confectionnés dans le sédiment. On voit parfois des centaines d’individus dont le corps mince ondule dans le courant, formant un véritable champ d’anguilles.

Les détritivores

Les fonds de sable sont riches en en détritus et il y a des organismes spécialisés dans le nettoyage de ces restes.
dollarsableParmi eux, les oursins à test non circulaire (oursins cœur ou dollar de sables), les holothuries, les bernard-l’hermite.

Les prédateurs

Tous les filtreurs et détritivores vont attirer les prédateurs pour compléter la chaîne alimentaire.
Nombreux sont les vers annélides qui chassent sur le sable. Parmi les mollusques gastéropodes, on peut citer les trombes, les casques, les lambis.
Les étoiles de mer sont aussi de redoutables prédateurs, ouvrant les coquillages bivalves avec une force étonnante et une grande patience.

L'ophichtus, poisson serpentiforme vivant dans le sable.
L’ophichtus, poisson serpentiforme vivant dans le sable.

Les prédateurs les plus évolués sont évidemment les poissons qui peuplent le sable : gobies, rougets, anguilles-serpents, poissons plats.

Publicités