Données fondamentales

Les écosystèmes

La lumière source de vie

La photosynthèse qui est à l’origine de toute la vie sur notre planète utilise la lumière du soleil. Heureusement, l’eau laisse passer cette lumière, sinon la vie aquatique n’existerait pas.
Pourtant ce rayonnement est absorbé très rapidement par l’eau et les formes de vie se sont développées à des profondeurs diverses en fonction de leur besoin en lumière.

DIGITAL CAMERA

Nous même pouvons observer que dès les premiers mètres sous la surface les ondes longues sont absorbées par l’eau et que de ce fait les rouges oranges et jaunes disparaissent rapidement. Plus bas, la lumière bleue est aussi absorbée, d’où une diminution rapide de la luminosité avec une profondeur croissante. A 40 mètres il ne subsiste que 3% de la lumière de surface.
Bien sûr, cette extinction dépend aussi de la transparence des eaux.
Par ailleurs, grottes et épaves parviennent à recréer près de la surface les conditions abyssales , ce qui nous permet d’observer des animaux qui vivent plutôt dans les grandes profondeurs.
Les océanographes divisent donc les océans en 3 zones en fonction de leur profondeur:

  • Le plateau continental (littoral) qui descend en pente douce jusqu à 200 mètres sur une largeur moyenne (mondiale) de 70 km. C’est elle qui héberge le plus de formes de vie et qui intéresse le plongeur.
  • A la limite du plateau continental, la pente s’incline rapidement pour descendre jusqu’à des profondeurs comprises entre 200 et 3000 mètres où l’obscurité est presque totale.
  • Viennent ensuite les plaines abyssales (3000 à 6000 mètres) et les fosses océaniques ( 6 à 11 000 mètres)

La vie en pleine eau et la vie du fond

Dans la zone littorale, on distingue encore le domaine pélagique (pleine eau) et le domaine benthique (le fond)
Les organismes pélagiques se répartissent entre ceux qui sont transportés passivement par les eaux (le plancton) et ceux qui se déplacent en nageant (le necton). Les méduses font donc partie du plancton et les poissons appartiennent au necton.
Les organismes benthiques au contraire vivent sur, près ou dans le fond. Ils peuvent êtres fixés, ou ramper, voire nager.

Publicités